La bibliothèque des coeurs cabossés (Katarina Bivald)








Editions : Denoël
Genre : Contemporain / Romance
Auteur : Katarina Bivald
Parution : 15 janvier 2015







Résumé : Tout commence par les lettres que s'envoient deux femmes très différentes : Sara Lindqvist, vingt-huit ans, petit rat de bibliothèque mal dans sa peau, vivant à Haninge en Suède, et Amy Harris, soixante-cinq ans, vieille dame cultivée et solitaire, de Broken Wheel, dans l'Iowa. Après deux ans d'échanges et de conseils à la fois sur la littérature et sur la vie, Sara décide de rendre visite à Amy. Mais, quand elle arrive là-bas, elle apprend avec stupeur qu'Amy est morte. Elle se retrouve seule et perdue dans cette étrange petite ville américaine. Pour la première fois de sa vie, Sara se fait de vrais amis - et pas uniquement les personnages de ses romans préférés -, qui l'aident à monter une librairie avec tous les livres qu'Amy affectionnait tant. Ce sera pour Sara, et pour les habitants attachants et loufoques de Broken Wheel, une véritable renaissance. Et lorsque son visa de trois mois expire, ses nouveaux amis ont une idée géniale et complètement folle pour la faire rester.

« La bibliothèque des cœurs cabossés » de Katarina Bivald est un livre qui m’a accompagné tout au long du mois de novembre. Pas parce que je n’aimais pas ma lecture, bien au contraire, mais par manque de temps pour lire à cause de la fac. Après un mois cependant, je suis enfin en mesure de vous fournir une chronique de ce roman fort sympathique qui m’a beaucoup fait sourire.

Sara Lindqvist est une jeune suédoise de 28 ans, passionnée par les livres, à tel point qu’elle en a fait son métier pour devenir libraire. Depuis plus de deux ans, elle échange avec Amy Harris, une américaine de 65 ans qui vit à Broken Wheel, une petite ville perdue au fin fond de l’Iowa. Au moment où Sara se décide enfin à rendre visite à Amy, celle-ci décède. Sara se retrouve alors seule dans la maison d’Amy, à Broken Wheel, une petite ville où la crise économique est passée et où tous les habitants sont plus ou moins paumés. Sara décide de rester, contre toute attente, durant les 3 mois autorisés par son visa de tourisme. Elle va alors progressivement s’attacher aux habitants de la ville et tenter de lui redonner un peu d’entrain grâce aux livres.

Le roman nous fait découvrir une multitude de personnages que j’ai trouvé très cliché, parfois même un peu trop. Une fois que l’on comprend que les caractères de chacun des personnages sont poussés à l’extrême, on apprécie pourtant sa lecture. Broken Wheel ressemble à un monde à part, où le temps s’est figé et où les habitants ressemblent à des personnages de roman.

Sara est une jeune libraire de 28 ans, mal dans sa peau. Elle n’a pas d’amis, elle a été licenciée de la librairie où elle travaillait à Haninge en Suède et ne s’entend pas vraiment avec ses parents qui lui préfèrent sa sœur qui a « réussi dans la vie ». Elle préfère vivre à travers les romans qu’elle lit, trouvant les histoires bien plus passionnantes que la réalité. Elle est persuadée qu’il ne lui arrivera jamais rien de palpitant dans la vie. Sa seule consolation, c’est sa correspondance avec Amy Harris, une américaine passionnée de livres comme elle. Contre toute attente, Sara décide de se rendre aux Etats-Unis pour rencontrer Amy. Malheureusement, elle arrive trop tard, Amy est décédée et Sara se retrouve perdue à Broken Wheel. Que doit-elle faire ? Rester ? Partir ? Elle décide finalement de rester et au fur et à mesure de l’intrigue, la Sara renfermée du début va se transformer en une jeune femme qui a envie de vivre, d’être le personnage principal de sa vie, de s’ouvrir aux autres, de les aider et d’aimer. J’ai beaucoup aimé l’évolution de Sara. Elle décide finalement de se donner une chance et trouve enfin sa place à Broken Wheel, avec sa flopée d’habitants étranges qu’elle apprend à aimer.

Amy Harris, qui, à lire le résumé, est le second personnage principal du livre est quelqu’un qui est présent tout au long du roman sans être vraiment là. Amy est décédée quand Sara arrive à Broken Wheel mais elle vit à travers chacun des habitants qui l’aimaient énormément, à travers ses livres qui vont constituer le stock pour ouvrir la librairie de Sara. Les lettres qu’elle a écrites à Sara sont disséminées tout au long du roman, donc on ne perd jamais vraiment le lien avec elle. Sara lui parle aussi quand elle est seule, Amy, cette femme qu’elle n’a pas vraiment connue, occupe ses pensées et elle lui demande conseil souvent. On en découvre un peu sur le passé d’Amy au fil de l’intrigue. Mariée avec un homme qu’elle n’aimait pas, n’ayant pas eu d’enfant, Amy était amoureuse d’un homme noir, ce qui, à son époque (les années 50), était un scandale aux USA. J’aurais aimé en savoir davantage sur elle, mais en même temps, elle est toujours là, un peu comme l’ange gardien de Sara.

Tom Harris est le neveu d’Amy. Au début du roman, il n’est pas très content de voir Sara débarquer, la voyant comme une touriste qui de toute façon n’est que de passage. Tom n’est pas le genre de personnage qui montre ses sentiments. Il est persuadé qu’Amy va partir et ne veut surtout pas tomber amoureux d’elle. Il a des yeux rieurs comme le dit l’auteure, est toujours prêt à rendre service à tous les habitants, voir à se sacrifier pour eux. J’ai bien aimé son personnage mais j’avoue que j’aurais préféré le voir un peu plus expressif dans ses sentiments. Et un peu plus gentil envers Amy. 

Je ne vais pas vous détailler tous les personnages du roman, car cela gâcherait votre lecture, mais il faut savoir que les habitants sont le cœur du roman. Sans eux, pas de Broken Wheel. Certes ils sont affreusement clichés, mais ils sont tellement différents et tellement complémentaires à la fois qu’on rêverait tous de vivre à Broken Wheel pour les rencontrer. Et tant pis si la ville n’est plus qu’une ville fantôme après la crise économique, on sait que l’on se sentirait bien avec des amis pareils. Je vous laisse cependant découvrir le caractère du chacun, avec un large éventail allant de la grenouille de bénitier au couple gay, à un ex alcoolique, une mère au foyer célibataire, une journaliste loufoque, un homosexuel qui devient bisexuel au fil de l'intrigue ou encore de la propriétaire d'un snack au tempérament bien trempée. Il y a une forte solidarité entre les habitants, même si, comme dans toutes les petites villes, tout le monde aime bien colporter des ragots. 

La ville en elle-même est aussi très clichée. C’est la ville paumé au fin fond des USA, qui a connu la crise, qui a vu ses commerces fermer les uns après les autres et qu’on ne sait même plus situer sur la carte. Et pourtant, cette ville a un charme fou et j’adorerais pouvoir la visiter. C’est la magie du roman. Donner à une ville fantôme tous les ingrédients pour devenir idéale.

L’intrigue est facile à deviner, c’est un petit bémol. On sait comment ça va se terminer dès le début. J’ai également trouvé qu’il y avait quelques longueurs à certains moments. Néanmoins, c’est une histoire très drôle avec des personnages attachants, alors je n’ai pu qu’apprécier ma lecture et je vous le conseille malgré ces quelques points négatifs. Le roman est également truffé de références littéraires, un passionné de lectures ne peut que se régaler en voyant ça. 

En conclusion, j'ai passé un très bon moment avec "La bibliothèque des coeurs cabossés". Ce n'est certes pas un coup de coeur car un peu trop prévisible à mon goût, mais il est impossible de ne pas s'attacher aux personnages

10 commentaires:

  1. Je l'ai emprunté à la bibliothèque ... Je verrais bien ;)

    RépondreSupprimer
  2. C'est vrai que les persos sont clichés, et que c'est "facile", mais c'est ce qui fait -étrangement- que j'ai aimé ma lecture. Ca avait ce côté réconfortant et doudou qui m'a énormément plu ! ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Complètement d'accord avec toi, tu viens de résumer en une phrase ce que j'ai ressenti en lisant le livre. Parfois ça fait du bien de ne pas se prendre la tête, même si c'est cliché et qu'on sait de quelle manière ça va se terminer :)

      Supprimer
  3. Un livre que j'ai beaucoup aimé aussi, c'est marrant on lit souvent les mêmes romans ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah mais c'est génial, comme ça on peut échanger sur les livres qu'on a aimé ! :)

      Supprimer
  4. Ton avis représente tellement bien l'essence du livre au complet! Ce que tu dis à propos des personnages et de la ville, je suis tellement en accord. Ce livre n'avait pas été un coup de coeur pour moi non plus, mais j'en garde un excellent souvenir :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup ! Oui ça 'a pas été un coup de cœur mais ça reste une lecture très agréable, surtout en hiver. On a presque envie de se balader dans les rues de Broken Wheel et d'aller discuter avec les personnages :)

      Supprimer
  5. Aaaaaaaaaah je veux tellement mais tellement ce roman!!! ♥
    Par contre, c'est dommage pour le coté prévisible :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que c'est prévisible mais ça reste super quand même, on passe un bon moment de détente, alors n'hésite pas :)

      Supprimer

Post Ads (Documentation Required)

Author Info (Documentation Required)