Les morts sont devenus encombrants (Myette Ronday)







Edition : 5 sens édition
Genre : Contemporain
Auteure : Myette Ronday
Parution : mars 2016









Résumé : Ancien reporter de guerre, Bertie meurt lors d’un séjour à Baden-Baden. A l’entrée de l’autre monde l’attend Edna, la seule femme qu’il ait épousée et qui est décédée vingt ans auparavant, avec laquelle il revisionne sa vie en une suite de souvenirs marquants afin de s’en délester à jamais. Sido, sa jeune soeur qu’il considère comme sa fille, vit à Liège dans une maison collective peuplée de personnages étonnants. Elle entreprend seule un long voyage pour aller reconnaître le corps à la morgue et se débat ensuite avec d’invraisemblables formalités, face à des fonctionnaires obtus, pour obtenir de rapatrier le corps, tandis que dans la maison collective surviennent toutes sortes d’événements tantôt navrants, tantôt exaltants, et qu’au journal le nombre des morts s’accroît sans cesse au gré des attentats, des actes terroristes, des cyclones et des guerres.

C’est d’un roman totalement atypique dont j’ai décidé de vous parler aujourd’hui. Lorsque Myette Ronday m’a contacté sur Facebook pour que je chronique son roman, j’ai été intrigué par le résumé et j’ai donc décidé de répondre favorablement à sa demande, curieuse de découvrir ce qui se cachait derrière ce titre original « Les morts sont devenus encombrants ». J’avais déjà reçu quelques propositions d’auteurs qui souhaitaient que je chronique leurs romans mais je pars du principe que je ne vais pas demander à ce qu’on m’envoie un livre si je n’ai pas envie de le lire, aussi je n’avais jamais répondu, n’étant pas intéressée par les résumés qui m’étaient proposé. Mais cette fois-ci, j’ai bien fais de laisser ma curiosité l’emporter.

L’histoire commence avec Bertie, un sexagénère qui décède au beau milieu d’une rue de Baden Baden et qui se retrouve dans ce que nous appelons communément « l’au-delà », un espace intemporel où il retrouve sa femme Edna, décédée depuis plus de vingt ans. Pendant ce temps, à Liège, Sido, petite sœur de Bertie, se débat avec ses problèmes conjugaux lorsqu’elle se rend compte que son mari Jacques est dépressif. Sido vit dans un immeuble où l’on croise des personnages atypiques. Séraphie par exemple, est un ange, qui commence à aspirer à une vie d’humaine, quitte à y laisser ses ailes. Fred, quant à lui est kinésithérapeute et fils de taxidermiste. Ajoutons à cela Nina, la voyante qui communique avec les esprits et vous avez là une ribambelle de personnages plus décalés les uns que les autres. Lorsque Sido apprend le décès de son frère, qu’elle considère comme un père puisqu’il l’a élevé, elle décide de faire le trajet jusqu’à Baden Baden pour récupérer son corps

Bertie est un ancien reporter de guerre de 70 ans. Il a élevé Sido, qui n’a que 36 ans, comme s’il était son père. Un père relativement absent puisque toujours parti pour ses reportages de guerre. Il n’en reste pas moins que l’on ressent une très forte complicité entre les deux personnages et ce même si on ne le vit qu’à travers des souvenirs. Bertie a été marié avec Edna, jusqu’à ce qu’ils deviennent l’un pour l’autre des étrangers et se séparent. C’était  un coureur de jupons pour qui les liaisons avaient le goût de l’aventure. On le découvre alors qu’il décède et on a le droit à une rétrospective de sa vie.  

L’autre personnage principal, c’est Sido, la sœur de Bertie. Au début du roman, quand on la rencontre pour la première fois, j’ai eu le sentiment qu’elle était un peu paumée, qu’elle ne savait pas trop où sa vie allait l’amener. Tout au long de son voyage jusque Baden Baden, on assiste à une prise de conscience chez elle aussi. Sur sa vie de couple, ses envie, sur Bertie, sur la mort, sur la vie.  C’est une jeune femme intelligente et drôle, qui perd l’être le plus important pour elle.

Jacques, son mari, est un homme dépressif, qui se lamente constamment sur son sort, mou et passif. Je n’ai pu l’apprécier réellement qu’à la fin du roman quand il sort de sa léthargie. La femme de Bertie, Edna, l’accompagne dans son passage dans l’au-delà. C'est une sorte de guide pour Bertie. Les habitants de l’immeuble ont aussi leur importance comme Séraphie, un ange gardien qui prend goût à la vie d’humaine ou Nina qui communique avec les esprits.

Ne cherchez pas une intrigue complexe, ou de l’action avec ce roman. Non, ce roman nous invite à réfléchir sur beaucoup de sujets, mais sans jamais porter de jugement, ce que j’ai particulièrement apprécié. Vous n’entendrez jamais parler de religion par exemple, même si Bertie est dans l’au-delà. L’auteure nous laisse nous faire notre propre idée de ce qu’il y a après la vie. Ici, le fait que Bertie soit décédé n’est pas l’essentiel, l’essentiel c’est cette rétrospective sur sa vie. Le roman n’est ni trop court ni trop long, il y a exactement ce qu’il faut pour que chacun des personnages ait sa « fin », ou son « commencement » selon l’avis que l’on peut avoir. Il s'agit d'une comédie dramatique et si le côté dramatique est présent, l’humour n’est pas en reste. 

Cela m’amène à la plume de Myette Ronday, qui est une très belle découverte. Elle a un style très particulier, à la fois fluide et poétique. J’ai beaucoup aimé cette poésie qui se ressent tout au long du roman. Il flotte dans l’histoire comme un petit air de mélancolie mais aussi de bonheur. Le fantastique est mêlé à la réalité sans que cela nous paraisse le moins du monde étrange.

En conclusion, je dirais que « Les morts sont devenus encombrants » est une histoire tellement atypique qu’il est difficile de rédiger une chronique en réussissant à vous faire comprendre le sens de cette histoire. C’est à la fois drôle et poétique et je pense que c’est un style qui retient l’attention. Le livre est disponible sur le site 5senséditions, à la FNAC ou chez votre libraire.

31 commentaires:

  1. Ce roman a l'air très original. Le résumé me plait bien et le concept est intriguant! Dommage que ce ne soit pas édité à plus grande échelle!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est vraiment dommage qu'il soit inconnu, l'auteure a une très jolie plume.

      Supprimer
    2. Il y a une petite erreur au niveau du nombre d'exemplaires. Ce livre peut être commandé dans toutes les librairies ou directement auprès de la maison d'édition www.5senseditions.ch qui se fera un plaisir de vous le faire parvenir. Bientôt il sera possible de le commander aussi sur les sites amazon ... C'est une lecture vraiment hors du commun qui en vaut la peine. Voir aussi les commentaires sur Babelio. Bonne lecture. Chantal

      Supprimer
  2. C'est un livre qui a l'air vraiment intéressant et original ! Ce n'est pas trop mon genre de lecture, mais tu me donnes vraiment envie de le découvrir pour me faire ma propre idée dessus. Comme le dis Auchapitre, c'est dommage qu'il y ait si peu d'exemplaires. :/ (Et je n'ai pas Facebook. ^^')

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'était pas trop mon genre non plus mais le résumé était intriguant alors j'ai voulu tenter. Et en fait c'est une très jolie découverte :)

      Supprimer
  3. C'est un livre qui a l'air vraiment atypique ! Comme Julie, ce n'est pas mon genre mais je suis quand même intriguée. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est vraiment une histoire originale ! Dommage que ce ne soit pas édité à plus grande échelle !

      Supprimer
  4. Aaaah c'est toujours bien de lire des romans atypiques :D❤ il me tente bien!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, ça change un peu je trouve :) Je suis ravie de t'avoir tentée alors !

      Supprimer
  5. Il a l'air vraiment intéressant, ce roman ! Dommage qu'il ne soit pas édité à plus d'exemplaires :-/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai découvert une très jolie plume et c'est vraiment dommage qu'elle ne soit pas davantage connue.

      Supprimer
  6. Je ne connais absolument pas, j'avoue ! Mais je serais curieuse de voir ce que ça donne :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'est pas très connu et c'est dommage c'est une très belle lecture ! :)

      Supprimer
  7. J'aime lorsqu'il y a de l'originalité !! :)

    RépondreSupprimer
  8. Ta chronique m'intrigue et me donne envie de découvrir ce livre et cet auteur :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en suis plus que ravie, c'est une lecture à découvrir :)

      Supprimer
  9. Assez déroutant, je me demande si ça me plairait... Sûrement si tu as aimé mais j'ai tellement de choses à lire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon je ne le mettrais pas en haut de la liste de ce que tu dois lire (Outlander T2 d'abord non mais) mais c'était vraiment sympa :)

      Supprimer
  10. Rien que le titre donne plutôt envie. En tout cas, tu en parles de façon assez convaincante pour que je sois intriguée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en suis ravie ! C'est un roman très atypique qui se lit vite et qui est fort sympathique (oui je fais des rimes ce soir XD).

      Supprimer
  11. Je ne connaissais pas du tout ce roman :) Il a l'air sympathique en tout cas !

    RépondreSupprimer
  12. C'est vrai que ce roman a l'air atypique, mais c'est ce qui me donne envie de le lire! Merci pour cette chronique!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien ! :) J'espère que ça te plaira si tu le lise :)

      Supprimer
  13. Je ne connaissais absolument pas, merci pour la découverte :) !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien, n'hésite pas à repasser me dire si tu l'as lu :)

      Supprimer
  14. L'auteure me l'a proposé mais j'avais un peu peur de ne pas accrocher, le résumé ne me disais rien alors j'ai préféré ne pas tenter... Une erreur peut être...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je dirais que ça dépend de tes goûts surtout, mais cette auteure a vraiment une jolie plume qui mérite qu'on lui laisse une chance :)

      Supprimer

Post Ads (Documentation Required)

Author Info (Documentation Required)