La confrérie de la dague noire T1 : L'amant ténébreux (JR Ward)






Edition : Milady Bit-Lit
Genre : Bit-Lit
Auteur : JR Ward
Parution : 11 juin 2010
Coup de coeur








Résumé : Une guerre fait rage à l'insu des humains. Six vampires protègent leur espèce contre la Société des éradiqueurs. Ces guerriers sont regroupés au sein de la mystérieuse Confrérie de la dague noire. A sa tête, Kolher, leader charismatique et implacable... L'un de ses plus fidèles guerriers est assassiné, laissant derrière lui sa fille,  une sang-mêlé qui ignore tout de son destin. Et c'est à Kolher qu'il incombe de faire découvrir à Beth le monde mystérieux qui sera désormais le sien...

Aujourd’hui, on va parler un peu bit-lit ! Je crois que je n’ai pas lu de bit-lit pure et dure depuis le mois de septembre, alors quand une amie m’a conseillé ce livre, j’ai décidé de me lancer et je ne le regrette absolument pas. L’amant ténébreux a été un véritable coup de cœur. Le plus triste dans tout ça, c’est qu’il est dans ma PAL depuis cinq ans déjà et que je l’ai laissé attendre.

La confrérie de la dague noire, ce sont 6 vampires qui protègent leur espèce contre les Eradiqueurs, des chasseurs de vampires humains qui ont perdu leur âme. Audazs, l’un des guerriers, a eu une fille, Beth, avec une humaine il y a de cela 25 ans. Cette dernière est donc une sang mêlée qui va bientôt subir la transition et rien ne garantit qu’elle y survivra. Audazs fait alors appel à Kohler, le chef de la confrérie, un guerrier redoutable et terrifiant pour qu’il aide Beth à passer cette étape. Kolher refuse tout d’abord de la prendre en charge mais quand Audazs est assassiné, il n’a pas d’autre choix que d’honorer les dernières volontés de son ami. Il doit alors apprendre la vérité à la jeune femme sur ses origines et la guider dans un monde très sombre.

Kolher est le chef de la Confrérie de la dague noire et l’héritier du trône, bien qu’il n’ait jamais voulu assumer sa fonction de roi des vampires. C’est un guerrier redoutable, sans pitié, assez arrogant, autoritaire et qui n’a pas l’habitude de rendre service ou de montrer ses sentiments. Pourtant, au fond de lui, c’est quelqu’un de très loyal et quand son ami est assassiné, il se promet d’aider Elizabeth. Quand il la rencontre, on découvre une facette de Kolher qui était plus caché, celle d’un homme doux et protecteur, respectueux envers celle qui appelle très vite sa shellane ou « tendre aimée ». J’ai adoré ce personnage.

Elizabeth, ou Beth, est une jeune femme de 25 ans qui a décidé de faire carrière dans le journalisme. Elle travaille dans un petit journal local et ne traite pas souvent des sujets importants à cause de son patron machiste. Elle n’a pas d’homme dans sa vie et n’en cherche pas particulièrement. Elle est sympathique, ne se laisse pas marcher sur les pieds et est devenue très vite amie avec tous les policiers du commissariat de Caldwell. Elle n’a pas connu ses parents et est passée de foyer en foyer, ce qui a contribué à forger son caractère. La jeune femme va rapidement plonger au cœur d’un univers qu’elle n’aurait jamais cru possible et étrangement, va si faire très rapidement, un peu comme si elle avait toujours su qu’elle était différente.

Mais la Confrérie de la dague noire, ce n’est pas simplement un couple même si la romance a une place prépondérante dans l’histoire. Non, la confrérie, c’est une pléiade de personnages tous plus attachants les uns que les autres. On a tout d’abord les guerriers de la confrérie : Rhage, Torhment, Visz, Zadiste et Fuhrie. Tous les quatre traînent un lourd passé que les prochains tomes vont probablement révéler. Ils sont, à l’image de Kolher, de robustes guerriers au cœur tendre. Et ils sont surtout très drôles. On trouve ensuite Butch, le policier amoureux de Beth au début de l’intrigue, qui a perdu sa femme et qui n’a plus très envie de vivre. Quand il rencontre la confrérie dans des circonstances dramatiques, il a le sentiment d’avoir enfin trouvé sa place, lui l’humain parmi les vampires. Vient ensuite Marissa, qui était la première « épouse » de Kolher, une vampire douce et innocente qui espère que la vie va enfin lui sourire. Wellsie, l’épouse de Torhment, ne fait qu’une brève apparition dans ce premier tome mais elle a l’air d’être une vampire pétillante, drôle et qui n’a pas sa langue dans sa poche. Enfin, la touche finale est apportée par Fritz, le majordome, toujours tiré à quatre épingles, ravi de travailler dans une maison remplie de guerriers.

Tous ces personnages forment une véritable famille, complètement dingue, avec des tempéraments opposés, mais une famille qui s’aime et qui se sert les coudes quoi qu’il puisse arriver. Je crois que c’est vraiment la dimension que j’ai préféré dans le roman, le fait d’avoir incorporé d’autres personnages qui ont une place importante dans l’intrigue et qui forment un tout. Ce sentiment de convivialité et d’amour que l’on ressent, cette loyauté entre guerriers qui n’ont pas l’habitude de montrer leurs sentiments, c’était vraiment beau à lire. Moi aussi j’aimerais faire partie d’une famille aussi dingue composée de 6 frères qui sont fidèles les uns aux autres (et puis ça fait une sacrée protection quand tu te fait embêter ^^).

J’ai beaucoup aimé le style de l’auteure qui a su allier romance et intrigue. Parallèlement à l’histoire d’amour qui se crée, il y a en effet une autre intrigue très bien amenée. JR Ward nous fait découvrir l’univers de la confrérie, ses codes, son langage, de manière très subtile. Les réponses viennent quand on en a besoin, ce qui permet de ne pas laisser le lecteur dans l’incompréhension. Le lexique au début du roman est bien utile. J’ai apprécié le fait qu’il n’y ait pas trop de scènes de sexe comme dans tant d’autres romans. Il y en a certes, mais moins que ce que l’on pourrait penser en voyant la couverture du livre. 

En conclusion, je conseille le premier tome de la confrérie de la dague noire aux amoureux de bit-lit, mais pas que ! C’est une jolie romance, il y a de l’action, une famille de fous qu’on adore suivre dans leur quotidien et beaucoup de belles valeurs comme la fidélité, la loyauté, le respect. J’ai eu un gros coup de cœur pour ce premier tome et je compte lire la suite très rapidement.

24 commentaires:

  1. J'aime beaucoup ta chronique. Et même si je ne suis pas branchée bit-lit tu me donnes envie ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en suis ravie, surtout si je te fais découvrir un nouveau genre :)

      Supprimer
  2. Je ne lis pratiquement jamais de bit-lit, mais tu donnes envie! :) Je n'aime cependant pas du tout la couverture... Ça me freine parfois de me procurer des séries haha!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! J'avoue que la couverture est vraiment affreuse, moi aussi ça m'a freiné au départ, surtout que ça suggère des scènes de sexe à gogo alors qu'en fait pas du tout !

      Supprimer
  3. Je ne suis pas trop bit lit mais j'en entends beaucoup parler de cette saga alors cela me tente bien ^^

    RépondreSupprimer
  4. J'aime de temps en temps lire ce genre. Tout comme toi, je croyais que c'était une saga avec des scènes de sexe à gogo ! Du coup, tu m'as pas mal intriguée :) Ma PAL ne te remercie pas ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah oui vu la couverture on pense tout de suite ça, alors j'ai été vraiment agréablement surprise ! Je suis désolée pour ta PAL....ah attend...non ce n'est pas vrai (a).

      Supprimer
  5. je ne suis pas une grande amatrice de bit-lit, mais pourquoi pas :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si un jour tu as envie de découvrir tu auras une idée :)

      Supprimer
  6. Ma série bit-lit préférée. Dire que j'en suis folle serait un euphémisme!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te comprend totalement ! C'est vraiment génial !

      Supprimer
  7. J'adore la bit-lit. ^^ Cette série ne m'avait jamais très intéressée mais ta chronique me donne envie de la découvrir. Pour le moment je suis à fond dans Psi Changeling de Nalini Singh donc La Confrérie de la Dague Noire attendra un peu, mais peut-être qu'un jour je me pencherai dessus. :D Merci pour cette chronique !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne connais pas Psi-Changeling mais tu m'avais donné envie aussi avec ta chronique :) Je suis ravie si j'ai pu te faire découvrir un nouveau livre, merci à toi !

      Supprimer
  8. J'aime beaucoup la bit-lit, mais ça fait quelques temps que je n'en ai pas lu. Je vois souvent cette série sur Booknode, mais je ne m'y étais jamais intéressée jusqu'à ton avis. Tu m'as beaucoup tentée ! Si j'ai l'occasion, je saute sur ce tome 1. :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup ! Oui n'hésite pas c'est terriblement drôle et ça met de bonne humeur :)

      Supprimer
  9. Je n'ai jamais lu de bit-lit et pourtant, le fantastique est mon genre littéraire préféré, surtout les histoires de vampires ! Mais j'ai décidé d'essayer et ce livre est dans ma PAL. Merci pour cet avis qui confirme ce que tout le monde en dit ! :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu aimes les histoires de vampire, tu ne peux qu'aimer ce roman, il y en a plein, tous sexy et drôles à souhait !

      Supprimer
  10. Je déteste dire je te l'avais dis (ahah nan je plaisante, j'adore) mais je te l'avais dit! :D
    C'est vrai que ce qui est super c'est tout l'univers développé, d'ailleurs le premier tome c'est vraiment juste l'introduction, après les histoires s’entremêlent un peu plus. (et là il faut suivre ça se complique XD)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. M'ouais M'ouais M'ouais (mauvaise foi me voici me voilà)... Ah mais moi je les adore ces vampires, ils sont trop drôles et ils forment une drôle de famille ! J'ai hâte de lire le tome 2 !

      Supprimer
  11. J'ai un peu laissé tomber la bit-lit depuis fin janvier (je fonctionne beaucoup par périodes) mais j'avais beaucoup entendu parler de cette série et ta chronique me laisse penser que ce sera ma prochaine lecture quand je retournerai à une période il-me-faut-de-la-bit-lit-tout-de-suite.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi je n'avais pas lu de bit-lit depuis longtemps ! Mais ça a été une excellente surprise en tout cas, je compte continuer la saga très rapidement :) J'espère qu'il te plaira en tout cas !

      Supprimer
  12. Cela fait super longtemps que je n'ai pas lu de Bit lit ! cette saga me tente, elle a l'air sympa :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle est vraiment géniale, une très belle découverte :)

      Supprimer

Post Ads (Documentation Required)

Author Info (Documentation Required)