Harry Potter et l'enfant maudit (JK Rowling)






Edition : Gallimard
Genre : Fantastique
Auteur : JK Rowling
Parution : 14 octobre 2016









Résumé :  Être Harry Potter n’a jamais été facile et ne l’est pas davantage depuis qu’il est un employé surmené du Ministère de la Magie, marié et père de trois enfants. Tandis que Harry se débat avec un passé qui refuse de le laisser en paix, son plus jeune fils, Albus, doit lutter avec le poids d’un héritage familial dont il n’a jamais voulu. Le destin vient fusionner passé et présent. Père et fils se retrouvent face à une dure vérité : parfois, les ténèbres surviennent des endroits les plus inattendus.

Oui, moi aussi j’ai finis par succomber à la tentation Harry Potter… Pourtant, je dois dire que la sortie du « tome 8 » ne m’avait pas plongée dans une si grande excitation que ça à la base. Le format théâtre me rebutait un peu, ainsi que le fait de ne pas avoir accès à la pièce de théâtre (dont les dates sont complètes jusqu’en 2018 si je ne m’abuse). Et puis Harry Potter, c’est un peu toute mon enfance, comme pour beaucoup de gens, et j’avais peur d’être déçue par ce nouveau livre. Je trouvais que la saga s’était terminée de manière idéale et qu’il n’était pas utile d’écrire un nouveau roman (par contre je n’ai rien contre les autres histoires exploitées dans le même univers comme pour les animaux fantastiques par exemple). Bref, tout ça pour dire que je ne comptais pas me ruer sur Harry Potter et l’enfant maudit immédiatement. Mais une amie m’a prêté le livre et j’ai vaillamment résisté une journée avant de céder et de le lire. Si Harry Potter et l’enfant maudit ne vaut pas les romans, j’ai été  agréablement surprise.

Tout le monde présente le livre comme « la huitième histoire », mais Harry Potter et l’enfant maudit n’est pas vraiment un tome 8 pour moi, même s’il se passe 19 ans après la bataille de Poudlard. On retrouve Harry, Hermione et Ron, désormais tous parents et qui doivent assumer leur rôle du mieux qu’ils peuvent. Harry a du mal à comprendre son deuxième fils, Albus Severus Potter, qui ne lui ressemble en rien. Le jeune adolescent dont on suit l’évolution de 11 à 14 ans a bien du mal à porter l’héritage de son père sur ses épaules. Il est un Potter et tout le monde s’attend à ce qu’il accomplisse des merveilles ou se comporte d’une certaine manière. Pour couronner le tout, le meilleur ami d’Albus est Scorpius Malefoy, le fils de Drago, qui lui aussi tente d’échapper à son héritage funeste. Les deux amis en quête de reconnaissance vont bientôt provoquer des catastrophes qui remettent en cause la paix qui s’est installée depuis que le célèbre Lord Voldemort a été vaincu.

Albus Severus Potter est à l’opposé de son père. Elève moyen, nul en quidditch, tout le monde se moque de lui et lui répète à longueur de journée qu’il n’est pas le digne fils d’Harry Potter. Cette comparaison constante crée rapidement un manque de communication entre Harry et son fils, engendrant de nombreuses disputes et des répliques difficiles à oublier pour l’un comme pour l’autre. En réalité, Albus ne cherche qu’à impressionner son père et c’est ce qui va le conduire à entreprendre une aventure qui pourrait bien faire revenir les ténèbres. Albus n’est pas le personnage que j’ai préféré. Si je peux comprendre qu’être le fils d’Harry Potter n’est pas quelque chose de facile à porter et que le regard des autres ne doit pas être facile à accepter au quotidien, la comparaison étant constante, je n’ai pas pu m’empêcher de voir en lui un gamin un peu trop capricieux ayant tendance à prendre des décisions vraiment stupides pour combler son manque de reconnaissance face à son père.

En revanche, le personnage de Scorpius Malefoy est une vraie révélation. Lui aussi est à l’opposé de son père et c’est une véritable bouffée de fraîcheur. Drôle, intelligent, courageux (mais pas trop quand même) et fidèle en amitié, j’ai adoré découvrir le fils de Drago sous cet angle. D’autant que Scorpius fait évoluer les mentalités de tous ceux qui l’entourent, à commencer par son vieux père.  C’est pour moi la surprise de ce tome et ça a été un plaisir de le suivre au long de la pièce.

Quand à Harry, Ginny, Ron et Hermione, dans l’ensemble, je suis assez contente du tournant que JK Rowling a fait prendre à leur vie. Toutefois, j’ai quand même l’impression que le côté « ridicule » de Ron est vraiment accentué dans la pièce, ce que je trouve dommage, parce que ça lui donne un air un peu bête qu’il n’a pas dans les sept autres romans de la saga. J'ai beaucoup aimé l'évolution du personnage de Drago Malefoy, qui même s'il reste fidèle à lui même, s'est quelque peu assagi avec l'arrivée de son fils Scorpius et sous l'influence de sa femme Astoria, ce qui lui permet même de faire équipe avec Harry.

Au niveau de l’intrigue, rien de très original, on fait du neuf avec du vieux comme le dirait une de mes amies et c’est ce que je regrette un peu. Même si j’ai bien aimé la façon dont tout s’emboîte et que je salue l’idée de JK Rowling, je m’attendais quand même à ce que la nouvelle génération nous fasse découvrir plus de choses. La pièce de théâtre a souvent des allures de fanfiction avec un style très simpliste. Alors oui c’est du théâtre et ça ne peut pas être aussi élaboré qu’un roman, mais certains éléments m’ont dérangé. Par exemple, Scorpius et Albus ont 14 ans et j’ai eu l’impression de suivre des enfants de 10 ans tout au long de l’intrigue. Cela ne m’a pas empêché de lire le roman d’une traite parce que retrouver l’univers et certains personnages, ça fait toujours plaisir. Et ça m’a aussi donné envie de relire la saga, ce que j’ai commencé ces derniers jours.

En conclusion, j’ai passé un bon moment avec Harry Potter et l’enfant maudit qui, même s’il ne vaut pas la saga d’origine, a le mérite de nous faire retourner à Poudlard quelques heures, en compagnie de nos personnages préférés, tout en nous en faisant découvrir d’autres, comme Scorpius Malefoy qui m’a fait beaucoup sourire tout au long de ma lecture. Cette lecture ne me laissera pas un souvenir impérissable cependant, je préférerais largement avoir la possibilité de voir la pièce ! 

20 commentaires:

  1. Bon ben c'est vachement étonnant mais je suis entièrement d'accord XD
    Je partage ton avis sur Albus "je n’ai pas pu m’empêcher de voir en lui un gamin un peu trop capricieux ayant tendance à prendre des décisions vraiment stupides pour combler son manque de reconnaissance face à son père"
    Scorpius est clairement mon préféré et j'adore son optimisme débordant x)
    J'ai trouvé qu'il y avait un peu de longueurs vers le milieu du bouquin et je n'ai pas été très étonnée, après j'ai quand même passé un bon moment et j'adorerai le voir sur scène c'est sûr!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Albus mérite des claques, c'est tout ce que je peux dire ! Non mais sérieusement, quel terrible cliché. Scorpius par contre est vraiment top ! Le voir su scène, ce serait vraiment autre chose je pense, parce que là ça a des allures de fanfiction. Comme toi je n'ai pas forcément été étonnée de certaines révélations et j'ai trouvé l'intrigue un peu facile. Mais je me suis replongée dans l'univers quand même...quel plaisir de retrouver Poudlard !

      Supprimer
  2. Albus n'est pas le personnage le plus attachant qui soit, mais je pense qu'Albus est un bon contraste avec Harry et Scorpius de même avec Drago. C'est comme faire du neuf avec du vieux en inversant les choses. Faut pas s'attendre à des merveilles, mais personnellement, j'ai vraiment adoré me replonger dans l'univers malgré toutes les contraintes que le livre dans sa forme et sa confection pouvait avoir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai quand même trouvé Albus très cliché, justement le contraste avec Harry est un peu trop surfait à mon goût. Oui c'est ça, on fait du neuf avec du vieux, tu as raison ! Je suis totalement d'accord avec toi, le livre a des défauts, l'intrigue est un peu facile, mais quel bonheur de retrouver Poudlard et certaines de nos personnages préférés !

      Supprimer
  3. Je continue de faire la résistance à ne pas vouloir me lancer dans ce "tome 8". J'ai trop peur d'être déçue, d'en attendre trop, et ce que tu dis des personnages me rebute un peu. Je comrpends le choix de l'auteur d'avoir fait d'Albus une sorte d'anti-héros, mais ça fait tellement gros comme un camion de l'avoir rendu ami avec le fils de Drago, comme par hasard... Je ne le lirai que si je peux l'emprunter. Non mais. ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sincèrement, l'intrigue n'est pas exceptionnelle, elle est trop clichée et fait vraiment fanfiction. Après je ne sais pas pourquoi mais la magie a opéré quand même, tout simplement parce que se retrouver à nouveau plongée dans le monde des sorciers, ça fonctionne encore et toujours.

      Supprimer
  4. J'ai bien aimé lire la pièce mais j'ai le sentiment de lire une fanfiction... Sûrement qu'en voyant la pièce cela doit donner une autre impression :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis d'accord, j'aimerais beaucoup voir la pièce moi aussi !

      Supprimer
  5. Malgré certains avis positifs, les négatifs m'ont clairement donné envie de passer mon chemin. Je suis evidemment fan de la saga originale et elle me convient parfaitement ❤️ Du coup, ce "8e tome" ne m'intéresse pas, sachant que c'est une pièce de théâtre, ce que je n'aime pas :(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprend ton point de vue, personnellement je ne comptais pas l'acheter mais on me l'a plus ou moins mis entre les mains XD. C'est toujours un plaisir de retrouver cet univers malgré un livre qui prend des allures de fanfiction.

      Supprimer
  6. Je suis pas tellement tentée (je préférerais de loin voir la pièce en vrai), mais je pense quand même tenter à l'occasion...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois qu'on est tous dans ce cas XD. Mais oui il faut quand même essayer, j'étais sceptique et au final même si ce n'est pas exceptionnel, ça fait plaisir de retrouver l'univers :)

      Supprimer
  7. ce livre m'intrigue beaucoup et c'est sur que je vais le lire ... mais je ne sais pas quand, car pour moi les 7 tomes se suffisaient déjà et je n'avais pas forcément envie de savoir ce qu'il allait se passer ensuite.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprend totalement, j'avais le même ressenti que toi. Finalement ce n'était pas si mal, forcément ça ne vaut pas un roman de la saga et j'aimerais mieux le voir au théâtre mais bon, c'est ainsi :)

      Supprimer
  8. J'ai ce livre à la maison, il faut vraiment que je le lise !

    RépondreSupprimer
  9. Un peu déçue pour ma part, mais ça fait tellement su bien de se replonger dans cet univers!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai été déçue par l'intrigue mais ravie de retourner dans cet univers que j'aime tant :)

      Supprimer
  10. Je ne l'ai pas encore lu, parce que je suis persuadée que malgré tout ce que j'ai pu lire, je vais être déçue... :(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il ne faut pas le lire en en attendant trop de choses, ça ne vaut pas un roman de la saga, l'intrigue est celle d'une pièce de théâtre donc pas franchement élaborée, mais retrouver l'univers, ça ça fait toujours le même effet :)

      Supprimer

Post Ads (Documentation Required)

Author Info (Documentation Required)