Les rois maudits : Le roi de fer (Tome 1)






Edition : Plon
Genre : Roman historique
Auteur : Maurice Druon
Parution : 1er mai 1973









Résumé : Au début du XIVème siècle s'ouvre, contre les Templiers, le plus vaste procès dont l'Histoire ait gardé le souvenir. Jacques de Molay, le grand maître de l'Ordre, meurt sur le bûcher en lançant sa terrible malédiction contre le roi de France, le pape et les grands du royaume : Maudits, tous maudits jusqu'à la treizième génération de vos races ! Les quatre derniers Capétiens directs meurent en moins de quinze années : adultères, meurtres, procès, trahisons ébranlent la dynastie.

Ma saison préférée est de retour et qui dit automne, dit romans historiques pour moi. Je ne sais pas pourquoi mais à cette période de l’année, j’aime tout particulièrement me plonger dans des fictions ou dans des polars historiques. Cela faisait un certain temps que j’avais envie de commencer Les rois maudits, j’avais même acheté l’énorme intégrale de chez Plon, mais je repoussais toujours le moment fatidique. Mais cette année, j’ai beaucoup moins de temps pour lire (ou pour faire des chroniques livresques comme vous l’aurez sans aucun doute remarqué), alors je choisis mes lectures avec le plus grand soin.

On m’avait vanté l’œuvre de Maurice Druon en long, en large et en travers et je ne peux que m’incliner. Même si « Le roi de fer » est le tome introductif de cette grande fresque historique, je n’ai pas vu le temps passer ni même les pages tourner.

Philippe le Bel règne en maître sur la France du XIVème siècle. Rien ne semble lui résister et il écrase sans la moindre pitié ses plus farouches opposants. Ses trois fils, Louis, Philippe et Charles, promettent un avenir radieux à la couronne de France. Quant à sa fille, Isabelle, Philippe l’a mariée au roi d’Angleterre Edouard II afin de forger une alliance pérenne avec le pays. Mais les apparences sont trompeuses. Les caisses du royaume sont vides et les Templiers, ordre extrêmement riche, ont une influence grandissante sur les affaires du royaume. Enguerrand de Marigny, conseiller du roi et Guillaume de Nogaret, Garde des sceaux, décident alors avec Philippe le Bel de briser cette influence et d’arrêter le grand maître de l’ordre, Jacques de Molay ainsi que de nombreux templiers. Ce dernier est condamné à périr sur le bûcher avec deux de ses comparses. Mais avant de mourir, il lance une terrible malédiction sur les trois hommes qui l’ont condamné « Roi Philippe, chevalier Guillaume, pape Clément, avant un an je vous appelle à comparaître devant le tribunal de Dieu pour y recevoir votre juste châtiment ! Maudits ! Maudits ! Vous serez tous maudits jusqu’à la treizième génération de votre race ! ». Les évènements qui vont suivre vont faire écho à cette malédiction et sceller le destin de ces trois hommes mais aussi de la France et mener à la Guerre de Cent Ans.

George RR Martin s’est inspiré de cette saga au moment où il a commencé à écrire Game of Thrones. On reconnaît effectivement ce qui fait la richesse de sa saga, à savoir les intrigues politiques, les trahisons, les complots et des personnages qui ne sont pas manichéens mais qui ont une personnalité complexe. Si la trame de fond du roman est l’histoire de Philippe Le Bel et de la malédiction qui s’abat sur sa descendance, on suit d’autres personnages importants, tels que Charles de Valois, l’intriguant frère du roi, Robert d’Artois qui a perdu ses terres, que le roi a préféré confier à sa tante Mahaut d’Artois et qui cherche par tous les moyens à se venger ou encore Guccio Baglioni, neveu du riche banquier lombard Spinello Tolomei. Tous ces personnages concourent à la déchéance du royaume que Philippe le Bel a réussi à fortifier, quitte à se voir attribuer le surnom de « Roi de fer ». Maurice Druon s’est inspiré de de faits historiques réels et y a ajouté une dose de fiction

Je conseillerai ce livre à tous les grands amateurs de romans historiques car c’est un classique du genre qui a déjà été adapté à la télévision de nombreuses fois. Ne vous laissez pas rebuter par l’épaisseur du livre car contrairement à certaines fictions historiques qui peuvent parfois être difficiles à lire, les pages se tournent facilement une fois qu’on entre dans le récit. Je pense que ce genre de romans peut faire aimer l’histoire à beaucoup de gens, qui seront sans doute curieux ensuite de démêler le vrai du faux et de s’intéresser à cette période de l’histoire. Car l’auteur ne se contente pas de nous offrir une intrigue pleine de rebondissements, il nous dépeint également le quotidien à l’époque médiévale d’une façon captivante et détaillée. 

12 commentaires:

  1. Ah, comme j'aime cette saga moi aussi. Tu me donnes envie de m'y replonger ! ! ;)
    Je crois que Les Rois Maudits, que j'ai lus vers 2008, je crois, sont à l'origine de mon intérêt pour l'Histoire. Bon, c'est un peu plus compliqué que ça, quand même, mais je sais qu'à la suite de cette lecture, j'avais eu envie de me documenter, de faire le tri entre le vrai et la fiction et, de fil en aiguille...

    C'est vrai que Maurice Druon prend beaucoup de libertés avec l'Histoire établie mais il rend tout tellement plausible qu'on est tenté de lui pardonner...l'écueil est effectivement de prendre pour argent comptant tout ce qu'il raconte, mais quelques petites recherches pour remettre les,pendules à l'heure et c'est reparti ! ! Pour ma part, je trouve cette saga extraordinaire parce qu'elle a le mérite de refaire vivre l'Histoire et de nous la faire toucher du doigt. On est totalement immergé dans le contexte, on est proche des personnages... Comme tu le dis, Les Rois Maudits sont un classique du genre et je suis ravie de voir que cette lecture t'a plu ! ! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon Dieu ton commentaire date d'octobre, j'ai honte de ne répondre que maintenant. J'en suis vraiment navrée, malheureusement c'est une pause forcée que je suis obligée de prendre sur ce blog... Je sais que ce livre a été un gros coup de coeur parce que des mois après je me souviens encore parfaitement de chaque détail, ce qui n'est pas le cas si un livre ne me marque pas. Oui l'auteur prend des libertés avec l'Histoire mais au final on ne s'en rend pas compte du tout ! Je suis bien d'accord avec ton avis et j'ai hâte de me plonger dans les prochains tomes !

      Supprimer
  2. Il faudrait que je tente à l'occasion.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut en avoie envie par contre, la saga entière est un gros pavé :)

      Supprimer
  3. Waw waw waw, je pense qu'il pourrait énormément me plaire *o*

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu auras l'occasion de le lire car il est vraiment génial ! :)

      Supprimer
  4. Même si j'aime l'historique, il faut vraiment que la période m'intéresse (notamment les deux guerres mondiales, par exemple). Dans ce cas-ci, je ne suis pas sûr d'aimer trop cette lecture alors, même si tu es ravie d'avoir enfin lu ce premier tome, je ne suis pas certaine de vouloir le faire, personnellement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends tout à fait, surtout qu'il y a beaucoup de tomes, il faut donc que la période plaise un minimum sinon je pense que tu t'ennuieras rapidement.

      Supprimer
  5. Je ne connaissais pas du tout et l'histoire a l'air super interessante, j'ajoute avec grand plaisir ce livre à ma wish list, merciii^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je t'en prie, j'espère que ça fera partie de tes bonnes lectures de l'année !

      Supprimer
  6. Il faut vraiment, vraiment que je lise cette série !

    RépondreSupprimer

Post Ads (Documentation Required)

Author Info (Documentation Required)