Goblin : the great and lonely God (Drama sud coréen 2016 - 2017)



Je vous retrouve aujourd'hui pour vous parler une nouvelle fois Drama Sud-coréen, ma nouvelle obsession du moment. Et cette fois je vais vous parler d'une série qui a eu un immense succès en Corée lors de sa sortie en décembre 2016 et qui a battu tous les records d'audience. Et je comprends parfaitement les raisons d'un tel succès. Goblin risque de devenir mon coup de cœur de l'année 2019, que ce soit au niveau du casting, de l'intrigue, de la romance ou encore de son esthétisme.



 Kim Shin est un général de la dynastie Goryeo (période comprise entre 918 et 1392) qui sert fidèlement son roi, jusqu'à ce que ce dernier, jaloux de sa popularité, décide de l'éliminer. Sa popularité est telle que de nombreuses prières sont dites en son honneur dans l'ensemble du royaume. Dieu décide alors de lui accorder une seconde chance et le transforme en Gobelin, un être immortel chargé de protéger certaines personnes d'une vie de misère. La prophétie énoncée est la suivante : le Gobelin pourra se libérer de cette vie immortelle lorsqu'il aura trouvé sa fiancée, la seule capable de libérer son âme et de lui permettre de trouver la paix. Mille ans plus tard, Kim Shin est devenu dépressif et attend inlassablement cette fiancée. Son seul « ami » est Le Faucheur, un être immortel qui conduit les âmes dans l'eau-delà afin de racheter les péchés qu'il pu commettre dans une vie antérieure. C'est alors que débarque dans sa vie Ji Eun Tak, une lycéenne dont la mère a été sauvée d'un accident de voiture par Kim Shin 19 ans plus tôt. Élevée par une tante acariâtre, Ji Eun Tak a le don de communiquer avec les morts et prétend être la fiancée du Gobelin. L'arrivée de Ji Eun Tak va changer à jamais le destin du Gobelin et des gens qui l'entourent.




La relation entre Kim Shin et Ji Eun Tak s'installe lentement. Il ne faut pas oublier qu'elle n'a que 19 ans au début du drama et qu'elle est encore au lycée, alors que le Gobelin a plus de 900 ans et l'apparence d'un homme dans la trentaine. Aussi, dans les premiers épisodes, Kim Shin a avant tout un rôle de protecteur envers Ji Eun Tak. Il n'est pas certain qu'elle soit la fiancée du Gobelin, mais il reste touché par son histoire et la protège néanmoins. Quant à Ji Eun Tak, elle ne semble pas plus étonnée que cela de voir débarquer un Gobelin dans sa vie (en même temps quand on voit des fantômes depuis la naissance...). Pour elle, le Gobelin représente ce qu'elle n'a jamais eu : une protection et l'espoir d'un avenir plus radieux. Elle le considère comme un ange gardien. Leur relation évolue vraiment en romance au milieu du drama, quand Kim Shin prend conscience de ses sentiments pour Ji Eun Tak et que la jeune femme se rend compte qu'être la fiancée du Gobelin n'est pas simplement une fantaisie, mais qu'elle est réellement amoureuse du Dieu solitaire. J'ai beaucoup aimé cette évolution. Les sentiments qu'ils ont l'un pour l'autre sont présents dès le départ mais ils seront les derniers à en prendre conscience. C'est une romance magnifique.



Quant au couple Faucheur / Sunny...on ne pouvait imaginer couple plus improbable. Le Faucheur est loin d'être un expert en matière de sentiments. Pourtant, la première fois qu'il voit Sunny, il tombe irrémédiablement sous le charme. Il faut dire que Sunny est un vrai rayon de soleil comme son nom l'indique et qu'elle attend le prince charmant depuis des années. Elle jette son dévolu sur le Faucheur est n'est pas décidé à le laisser d'échapper. Sauf qu'il est difficile pour le Faucheur d'entretenir une relation amoureuse quand il n'a ni prénom, ni numéro de téléphone et qu'il a oublié l'intégralité de son passé. Difficile de dire à la femme qui l'intéresse qu'il n'est pas tout à fait vivant et que son boulot consiste à conduire les morts dans l'eau delà. Leur romance est à la fois drôle, émouvante mais également très triste, pour des raisons que je vous laisse découvrir. 



Concernant les personnages, Kim Shin est un Gobelin qui a vécu seul depuis près de 1000 ans. Il doit vivre avec le souvenir de ses proches disparus et voit inlassablement vieillir les gens dont il est proche. Seul le Faucheur reste dans son sillage depuis toujours. Au début du drama, Kim Shin veut mourir, il est désespéré. Aussi, quand il trouve enfin sa fiancée, il n'a qu'une seule hâte, qu'elle brise la malédiction. Si ce n'est qu'au fil des épisodes, Ji Eun Tak lui redonne l'envie de vivre. Ce Dieu si solitaire entrevoit alors un avenir avec cette jeune femme qui débarque dans sa vie comme une tempête. Kim Shin est vraiment un personnage adorable. Il veut se donner un côté « Dieu immortel » devant Ji Eun Tak alors qu'il se conduit lui même comme un ado amoureux et immature dès qu'elle fait quelque chose de mignon pour lui. Cet équilibre entre dieu immortel protecteur et adulte énamouré en font un personnage tellement attachant, j'ai adoré toutes les facettes de sa personnalité.




Ji Eun Tak connaît une évolution en deux temps dans le drama. Au début de l'intrigue, elle a vraiment des réactions d'adolescentes. Mais il faut dire que Ji Eun Tak n'a pas eu la vie facile. Sa mère est décédée quant elle n'avait que 9 ans, elle a été élevée par une tante uniquement intéressée par son héritage et elle n'a pas d'amis au lycée parce qu'elle est prise pour une folle qui entend des voix. Ajoutons à cela le fait que le Faucheur la recherche pour l'emmener, car elle n'aurait même jamais du naître à la base. Dans le genre j'ai la poisse... Depuis que sa mère est décédée le jour de ses 9 ans, Ji Eun Tak a d'ailleurs arrêté de fêter son anniversaire. Mais le jour de ses 19 ans, elle décide de souffler ses bougies et croise la route du Gobelin. Pour elle, cette apparition est inespérée. Le Gobelin est beau, riche (oui, elle est un peu vénale, il faut bien l'avouer), il la protège et apparaît dès qu'elle le convoque. Le Gobelin représente cette figure protectrice qu'elle n'a jamais eu. Mais Ji Eun Tak va réellement s'attacher à lui, puis tomber amoureuse. C'est une jeune femme pétillante, toujours de bonne humeur malgré les malheurs qu'elle a pu vivre, foncièrement gentille, même envers ceux qui lui ont fait du mal. Elle apporte une réelle bouffée de fraîcheur dans le drama. Cette bonté ne la quittera jamais et va aider le Gobelin à guérir les blessures de son passé.



Le Faucheur, quant à lui, est hilarant. A part faire son job et se disputer avec le Gobelin, il ne sait pas faire grand chose. Les relations humaines, il n'y connaît rien. Vraiment rien du tout. Il semble très froid et dénué de sentiments au début de l'intrigue. En réalité, c'est un personnage qui souffre énormément. Il ne se rappelle pas son passé et c'est quelque chose qui devient de plus en plus difficile à vivre pour lui. Il aimerait savoir quel péché il a pu commettre pour en arriver là. Voir ce personnage maladroit et triste tomber amoureux, c'était très touchant. J'ai eu un énorme, énorme coup de cœur pour lui. C'est également lié à l'interprétation de Lee Dong Wook, un acteur exceptionnel qui a fait du Faucheur mon personnage préféré de ce drama.



Enfin Sunny, le rayon de soleil de cette série, une jeune femme lumineuse et pourtant tellement triste. Sunny a de la répartie, elle ne se laisse pas marcher sur les pieds, mais il y a pourtant quelque chose qui ne va pas dans sa vie. Elle attend inlassablement quelqu'un. Et ce quelqu'un, ce sera le Faucheur. Sunny va se jeter à corps perdu dans cette relation compliquée. J'ai été tellement touchée par sa gentillesse, que ce soit avec le Faucheur ou avec Ji Eun Tak qu'elle prend sous son aile. J'ai eu tellement de peine pour elle, j'ai rigolé de ses interactions avec le Faucheur, j'ai maudis les scénaristes à certains moments. Je ne peux vous en dire davantage sans vous spoiler, mais Sunny est un personnage à la fois fort et fragile qui va subir beaucoup d'épreuves alors qu'elle mérite simplement d'être heureuse. Yoo In Na était réellement parfaite pour ce rôle.



Ces personnages n'auraient pas pu prendre vie sans un casting exceptionnel. Et mon dieu, quel casting. Lee Dong Wook (le Faucheur) nous offre véritablement une performance incroyable. Personne n'aurait pu incarner le Faucheur comme il l'a fait, tout en nuances, pour le rendre si attachant. Gong Yoo (le Gobelin) nous offre lui aussi un personnage tout en finesse, à la fois fort, protecteur, immature, hésitant, triste et drôle. Je ne peux que m'incliner devant le talent de ces deux acteurs. Les lead féminins ne sont pas en reste. Yoo In Na (Sunny) a parfaitement compris l'essence même de son personnage et toutes les batailles intérieures que Sunny doit livrer. L'actrice est lumineuse, je l'adore. Quant à Kim Go Eun (Ji Eun Tak), l'actrice de 26 ans a su se « rajeunir" pour interpréter une lycéenne, puis nous montrer son évolution jusqu'à l'âge adulte. J'ai peut être trouvé qu'elle surjouait un peu parfois le côté gamine, mais il n'en reste pas moins que c'est une belle performance de sa part. Gobelin, c'est donc une série magnifique portée par un quatuor incroyable qui déborde d'alchimie et de bonne humeur.



Oui, parce que si les deux couples ont une alchimie incroyable à l'écran, ce n'est pas la relation que j'ai préféré dans Gobelin. La relation qui l'emporte haut la main, c'est la Bromance entre le Faucheur et le Gobelin. Qu'est ce que j'ai pu rire à chaque fois que ces deux là avaient des scènes ensemble ! Ils font comme si ils ne se supportaient pas alors qu'ils savent pertinemment qu'en tant qu'immortels, ils ne peuvent que compter l'un sur l'autre depuis des centaines d'années. Aussi, quand ces deux là se retrouvent en colocation, c'est à mourir de rire.  L'humour est extrêmement présent dans la série, mais également l'amitié entre ces deux personnages. Une amitié profonde, pas toujours évidente, mais tellement belle. En résumé, c'est un énorme coup de cœur pour cette relation, au travers de laquelle on sent une amitié vraiment sincère entre les deux acteurs.



Enfin, et je vais quand même m'arrêter là (oui bah quand j'aime bien, j'écris beaucoup...), l'intrigue est géniale. Je n'ai pas vu arriver le twist au milieu du drama. On va de rebondissements en rebondissements avec un fil conducteur présent dès le premier épisode. Chapeau bas aux scénaristes. De la même manière, l'esthétisme de la série est magnifique. On a de très beaux plans sur certains personnages. Les costumes et les décors sont splendides (le budget manteaux du Gobelin et de Ji Eun Tak a du exploser). La BO passe en boucle dans ma voiture. Bref, tous les éléments  réunis pour en faire un petit bijou. 



En résumé, Gobelin est une série qui vous fera passer par toutes les émotions : rires, larmes, colère, attendrissement. Vous ne vous ennuierez jamais avec cette brochette de personnages. Les deux romances sont adorables, pleine de moments touchants. La bromance également ! Le casting est incroyable et l'intrigue passionnante. S'il vous plaît, si vous ne l'avez pas encore regardé, donnez lui une chance, car je peux vous assurer qu'il mérite réellement tout le succès qu'il a pu avoir !



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Post Ads (Documentation Required)

Author Info (Documentation Required)